La Quête de Reconnaissance : une Question de Don

par Anouk Grevin

GREVIN. La Quête de Reconnaissance : une Question de Don – Cahier du Grace série Don, Échange et Gratuité, 6/2014.  

Pour télécharger le cahier : Cahier du GRACE – Série Don Echange Gratuité – AGrevin – (6)2014

 Résumé (français):

Des travaux ont identifié depuis longtemps le lien qui existe entre reconnaissance et santé au travail mais rares sont ceux qui approfondissent quelle est la nature de la reconnaissance attendue et la logique qui sous-tend cette quête de reconnaissance. Une lecture sous l’angle du don permet de penser à frais nouveaux cette question et d’interroger ce qui se cache derrière la plainte, récurrente dans les entreprises, du manque de reconnaissance. Nous nous appuierons dans cette étude sur deux recherches-interventions menées dans des établissements de santé où cette plainte de manque de reconnaissance était au cœur du mal-être exprimé par les salariés, au point d’avoir contraint leur direction à engager un diagnostic des risques psychosociaux. La recherche nous conduira à mettre en évidence la dimension de don inhérente au travail, à laquelle est fortement liée l’expression du manque de reconnaissance. Nous verrons que le don réside au cœur du travail, notamment dans les incessantes activités de régulation locale, de coordination, dans l’effort investi, l’ingéniosité déployée, l’engagement dans la coopération, la prise d’initiative et parfois de risques, sans lesquels il ne peut y avoir de travail effectif. Or cette dimension est précisément la part invisible du travail, celle qui trop souvent n’est pas valorisée, voire niée ou sanctionnée par la logique gestionnaire contemporaine qui ne sait saisir que ce qui est mesurable et refuse ce qui n’est pas maîtrisable.

Mots-clés : Don, travail, reconnaissance, management, établissements de santé

Abstract (English):

A number of researchers have already identified the link between recognition and occupational health, but very few have studied the nature of the expected recognition and the logic behind this quest for recognition (Caillé, 2007). A reading from a gift perspective can think afresh the issue and examine what lies behind the complaint of lack of recognition, recurrent in enterprises. This study is based on two intervention-researches in health care facilities where the complaint of lack of recognition was at the core of the suffering expressed by the employees, to the point of forcing the top management to engage in a diagnostic of psychosocial risks. The research will lead us to highlight the gift dimension inherent in work, which is strongly linked expression of lack of recognition. We will see that giving lies at the core of work, and especially in the permanent activities of local regulation, in the effort invested, in ingenuity, in commitment to cooperation, in the initiatives and sometimes the risks that are taken, without which there can be no actual work. This part is precisely the invisible dimension of the work, which is too often not valued or even denied or sanctioned by todays management logic who can only seize what is measurable and refuses what is not controllable.

Key Words: Gift, recognition, work, management, health organizations