Luigino Bruni inaugure la collection Nouvelle Cité/GRACE avec son essai

La blessure de la rencontre: L’économie au risque de la relation

La Blessure de la rencontre

LuiginLuigino Brunio Bruni est Professeur d’économie à l’Université LUMSA de Rome et à l’Institut Universitaire Sophia. Il est chercheur associé au GRACE. Historien de la pensée économique, il a publié de nombreux livres en italien et en anglais. Celui-ci est le premier traduit en français.

BRUNI, Luigino. La blessure de la rencontre : L’économie au risque de la relation. Nouvelle Cité, collection GRACE, 2014.

Grâce aux contrats et au marché, l’économie moderne évacue les relations personnelles directes. En garantissant une sécurité maximale, elle évite le contact concret avec les autres, qui est toujours source de blessures. Mais elle élimine aussi le bonheur de la rencontre avec l’autre. Un économiste napolitain du XVIII e siècle, Antonio Genovesi, disait : « C’est une loi de l’univers que nous ne pouvons pas faire notre bonheur sans faire celui des autres. » Pour lui, la réciprocité, pas seulement la relation, est l’élément caractéristique de la socialité humaine. Il est illusoire de croire que la recherche de l’intérêt   personnel est la seule chose qui compte et que, par une « main invisible », la satisfaction de l’ensemble des intérêts personnels contribue au bien commun. L’auteur développe les idées de Genovesi en expliquant un concept nouveau élaboré par des économistes contemporains : les biens relationnels et leur corollaire indispensable, la gratuité. Il revisite sur cette base l’idée de responsabilité sociale de l’entreprise, de bien commun et d’entreprise comme communauté. Il montre comment des expériences économiques ouvertes sur la gratuité du rapport avec l’autre peuvent offrir une issue à la crise que nous traversons. Ainsi pourrait se développer une « économie civile », à la recherche d’une vie plus humaine et plus heureuse, sans nier les difficultés et le risque qu’une telle opération porte en soi.